Scandaleux ! un manager porte plainte contre ses agents !!

Deux agents du service communication de la direction régionale et représentants du personnel ont eu la désagréable surprise d’être convoqués au commissariat via leur Bal professionnelle.

Le manager avait déposé plainte fin octobre et n’avait rien dit aux intéressés jusqu’à leur convocation mi-mars 2021 ! Silence de la part de la direction aussi ! Pourtant les occasions n’ont pas manqué au travers d’une relation de travail continue entre les agents et leurs managers…

Un risque pénal et cinq mois sans rien dire pour des motifs futiles. Tout ça pour ça !!!

Lors du dernier comité social et économique (CSE) du 8 avril 2021, FO Pôle emploi Bretagne a jugé inadmissible ce genre de procédé quand il existe des mesures internes aptes à réguler les tensions entre agents. FO Pôle emploi Bretagne refuse que des représentants syndicaux soient exposés de la sorte sur un terrain pénal par un individu de façon isolée.

C’est la preuve que Pôle emploi Bretagne se soucie peu de la santé mentale et physique de ses salariés en cautionnant des attaques à l’endroit des représentants du personnel et la brutalité du processus choisi.

Bien que ce soit une plainte personnelle, c’est devenu un argument utilisé par Pôle emploi à l’encontre de ses agents. C’est d’autant plus grave que les motifs sont dérisoires :

Le brigadier s’est demandé pourquoi les deux intéressés étaient mis en cause. Nous ne le savons toujours pas… A ce compte là, il y aurait beaucoup trop de monde dans les prisons.

Les orientations stratégiques de Pôle emploi sont bien mises à mal : pauvre nouveau pari de la confiance, pauvres relations sociales !!!

C’est à la fois le syndicalisme, le droit d’expression des salariés et la liberté qui sont attaqués.