La face cachée de Pôle emploi

Parce que nos constats ne sont, ni une lubie, ni un fantasme, voici, une fois n’est pas coutume, une recommandation de lecture : enquête sur la souffrance des agents. Une enquête journalistique réalisée de septembre 2018 à septembre 2019. En librairie depuis quelques jours…

POLE EMPLOI, LA FACE CACHÉE

Extraits de la préface* :

« Cet ouvrage permet de comprendre en profondeur pourquoi et comment un service public devient une organisation chaotique, confrontée à des dilemmes impossibles qui mettent les agents comme les usagers dans une situation de mal-être intense, insensé et pathogène.

La crise de Pôle emploi illustre des processus que l’on retrouve peu ou prou dans l’ensemble des institutions confrontées à l’acharnement réformiste d’un monde politique obsédé par l’idée que les missions de service publics doivent se caler sur les principes du New Public Management. »

*par Vincent DE GAULEJAC (Président du réseau international de sociologie clinique)

Cet ouvrage, lève le voile sur la situation qui est la nôtre, nous les 50.000 agents de Pôle emploi confrontés à la course aux chiffres, à la perte de sens, à l’automatisation des tâches, aux changements constants (métiers, outils), aux conditions matérielles dégradées, au sentiment d’isolement face à la direction, au surmenage et la placardisation…

Vous y trouverez aussi le décryptage des dispositifs et accords nocifs : la GPEC (trajectoire GDD), les entretiens individuels, l’ORS, l’illusion des 1000 CDD, les conséquences de la fusion…bref, ce livre, fait par des témoins extérieurs à l’entreprise, pointe du doigt la plupart des sujets que nous dénonçons.

Le récit est riche d’informations et d’enseignements et nous conforte dans la nécessité d’agir, notamment par la mise en place d’un observatoire de la souffrance au travail : pour lever les tabous, libérer la parole et retrouver un quotidien de travail respectueux des individus.