Ça sert à quoi les syndicats ?

Le syndicalisme s’inscrit dans la lignée des groupements corporatifs (métiers, compagnonnage…) des sociétés modernes et médiévales. 

Le Syndicalisme

Le terme « syndicalisme » s’applique, dans son sens le plus courant, à l’action au sein des syndicats de salariés, et par extension, à celle des organisations syndicales étudianteslycéennes et professionnelles, des membres du patronat (organisation patronale)

Et FO ?

En 1948, un courant sécessionniste de la CGT, réformiste et opposé à la domination du parti communiste français sur la CGT, crée la CGT-FO.

FO revendique le principe de l’indépendance syndicale. Cette indépendance vaut à l’égard des partis politiques, des gouvernements, de l’État, du patronat et des Églises. 

Alors que le taux de syndicalisation dans le secteur privé est à peine supérieur à 5 % (alors que les autres pays européens sont aux alentours de 30, voire 50 %), la France a un paysage syndical divisé, constitué de cinq confédérations qui bénéficiaient d’une présomption irréfragable de représentativité ( Force ouvrière, CFE-CGCCFDT, , CFTC et  CGT ) ainsi que les trois autres principales organisations non représentatives de droit (l’UNSA, la FSU et l’Union syndicale Solidaires).

Le champ d’actions des syndicats

1/ Les syndicats assurent la défense collective et individuelle des intérêts des salariés, au niveau national et à l’échelle de l’entreprise.

2/ Ils assurent un rôle de communication important au sein de l’entreprise : infos des divers organes paritaires, droits individuels…

3/ En cas de conflit avec l’employeur, les syndicats défendent les intérêts des salariés auprès de la direction. Ils peuvent accompagner les salariés à des entretiens, défendre leurs intérêts auprès des instances hiérarchiques, et même les soutenir en cas de litiges débouchant sur une procédure judiciaire.

4/ Les syndicats peuvent engager toutes sortes d’actions de protestation (grèves, manifestations, pétitions…).

5/ Les syndicats sont les acteurs du dialogue social entre l’État, les employeurs et les salariés. Les syndicats reconnus comme représentatifs  peuvent signer des conventions, accords…

6/ Les syndicats assument aussi un rôle de gestionnaire d’organismes fondamentaux pour la vie des salariés. C’est ce qu’on appelle le paritarisme : à parité avec les organisations patronales, ils gèrent ainsi les caisses nationales d’assurance maladie, d’allocations familiales, d’indemnisation de chômeurs, de retraites…

Il existe un syndicalisme international

En 2011, Confédération syndicale internationale (CSI) regroupe environ 176 millions de travailleurs de 301 organisations réparties dans quelque 151 pays.

Elle se veut unitaire et pluraliste. Elle se déclare : ouverte aux centrales syndicales démocratiques, indépendantes et représentatives, dans le respect de leur autonomie et de la diversité de leurs sources d’inspiration et de leurs formes d’organisation.

Les syndicats français adhérents :